Qu’appelle-t-on « pôles » ?

Les pôles sont au nombre de quatre: Humanités, Santé, Sciences et Technologie, Sociétés. Ils regroupent des composantes et des structures de recherche.

Que deviennent les composantes ?

Les composantes conserveront leur statut actuel et joueront un rôle essentiel, tout comme aujourd’hui. Elles garderont leur identité, seront le lieu de l’excellence de la discipline, de la liberté académique et de l’innovation en matière de formation. Elles pourront notamment se consacrer pleinement à la réussite et à l’accompagnement des étudiants, à l’expérimentation au service de la transition pédagogique, à la gestion prévisionnelle des carrières au plus près des équipes.

Que deviennent les structures de recherche et les structures fédératives?

Les unités de recherche et les structures fédératives de recherche perdurent et conserveront leur identité. Leurs tutelles ne seront pas modifiées du fait de la création de Nantes Université.

Que devient l’ESPE ?

L’ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) en raison de son statut particulier, reste une composante et n’intègre aucun des pôles.

Pourquoi créer des pôles ?

La création des pôles vise deux objectifs :
  • simplifier l’organisation et le fonctionnement de l’établissement, pour mieux accomplir nos différentes missions.
  • développer l’interdisciplinarité et les projets transversaux entre les disciplines

Quels sont les principes qui guident la nouvelle organisation en pôles ?

Trois principes guident la nouvelle organisation :
  • L’unité. Nantes Université est une et indivisible, aucun des quatre pôles ne peut s’en dissocier. Cette unité est fondamentale pour servir les ambitions collectives. Nantes Université doit être garante de la stratégie globale et du projet social commun.
  • La solidarité. Ce principe se manifeste notamment au sein des pôles et entre les pôles, lesquels mènent leurs actions dans une logique de réciprocité, d’entraide et de coopération. Cette solidarité se décline sur le plan financier, mais aussi dans une logique de partage, de bonnes pratiques, de collaborations, de mutualisations de moyens humains ou matériels.
  • La subsidiarité. La décision est au plus près de l’action et des acteurs, ce qui est gage d’efficacité et de simplification. Dans une logique de déconcentration, les compétences sont exercées à l’échelon le plus pertinent, au niveau de l’établissement, ou du pôle, ou de la composante.

Quelles seront les compétences des pôles ?

Les pôles disposeront d’une forte autonomie de pilotage et de gestion. Ils :
  • participeront à la définition de la stratégie de l’établissement et la déclineront,
  • renforceront les convergences entre la formation et la recherche,
  • conduiront leurs actions dans une logique de transversalité et de complémentarité des disciplines,
  • disposeront d’une délégation de pilotage et de gestion, et de moyens délégués. Ils géreront en responsabilité un budget et des crédits délégués, des emplois et des contrats de recherche.
Toutes les compétences des pôles sont détaillées dans les documents relatifs à la répartition des compétences disponibles via ce lien.

Les pôles ne représentent-ils pas une couche administrative supplémentaire ?

L'objectif est inverse : faire en sorte que la bonne décision soit prise au bon niveau. Il ne s’agit donc pas d’ajouter des pôles pour créer une nouvelle « couche » mais bien de concevoir une juste répartition des compétences entre les différents niveaux de gestion et de pilotage de l’établissement.

Qui dirigera les pôles ?

Les pôles seront dirigés par des directeurs de pôle. Le directeur du pôle sera nommé par le président de Nantes Université sur proposition de l’instance du pôle et après avis du Directoire.
La direction du pôle Sciences et Technologie sera assurée par le directeur de Centrale Nantes pendant la période d’expérimentation, jusqu’en 2027 au plus tard.
Le directeur du pôle s’appuiera sur des directeurs adjoints qu’il choisira au sein du pôle.

Quelles seront les instances des pôles ?

Chaque pôle sera doté d’une instance délibérante, nommée conseil de pôle, présidée par le directeur du pôle et composée de représentants élus des enseignants chercheurs, des enseignants, des personnels administratifs, techniques et des bibliothèques, des étudiants du pôle et de personnalités extérieures. Chaque pôle aura la liberté de s’organiser au regard de ses spécificités et de se doter d’autres instances consultatives.