La création de Nantes Université offre l’opportunité de proposer un modèle de gouvernance qui concilie ouverture vers l’extérieur et démocratie universitaire. Elle permet également la mise en œuvre du principe de subsidiarité afin de rapprocher la décision de l’action sans alourdir le processus de décision.

Gouvernance Nantes Université
Le conseil d'administration

Le conseil d'administration est composé de 36 membres. est composé de 36 membres. Il détermine la politique de Nantes Université. À ce titre, il est consulté sur les formations, la recherche, le budget ou encore sur les grandes orientations de l’établissement (développement durable, égalité femmes-hommes, libertés académiques…). En savoir plus
 

Le conseil académique

Le conseil académique est composé de 71 membres exclusivement représentants des personnels, des étudiantes et des étudiants. Il est compétent pour traiter des questions concernant la formation, la recherche, la vie étudiante, les relations européennes et internationales ainsi que les ressources humaines. Dotée d’un pouvoir de décision, cette instance se prononce aussi sur des sujets structurants, majeurs pour l’évolution de Nantes Université. En savoir plus

Les conseils de pôle

Les conseils de pôle sont composé de 20 à 32 membres et sont au nombre de 4 : Santé, Humanité, Sciences et technologie, Sociétés. Ils mettent en œuvre la politique de l'établissement à l'échelle du pôle. Ils sont les instances collégiales décisionnaires des pôles. En savoir plus

Le directoire

Le directoire assiste le président dans le pilotage stratégique de l'établissement. Il élabore et propose au conseil d'administration la stratégie commune de Nantes Université et de ses membres. En savoir plus

Le comité d’orientation stratégique

Consultatif, ce comité est constitué uniquement de personnalités extérieures. Il aura pour mission de formuler des avis et des recommandations sur la stratégie de l’établissement.
En savoir plus

D’autres instances consultatives accompagneront Nantes Université dans la réalisation des objectifs fixés dans le domaine du développement durable (conférence du développement durable) ou des politiques communes en matière de ressources humaines (conférence des ressources humaines)

L’établissement expérimental et les établissements-composantes sont dotés chacun de leurs propres instances représentatives des personnels.