Une étape importante a été franchie dans le projet de Nouvelle Université à Nantes. Les quatre membres fondateurs de la Nouvelle Université ont rendu leurs premiers arbitrages en s'appuyant sur les propositions du groupe de travail gouvernance, composé de 42 personnes représentant la diversité de l'établissement et chargé de dessiner les modalités d'organisation et de fonctionnement de la Nouvelle Université.

Frédéric Jacquemin, nouveau vice-président à la réforme précise :
Frédéric Jacquemin"Je tiens à saluer le travail conséquent réalisé par le groupe de travail gouvernance sous la responsabilité de Carine Bernault. C’est une étape importante dans la concrétisation de la Nouvelle Université qui nous permet d’enclencher le travail sur l’écriture des statuts du nouvel établissement. C’est également un nouveau chantier qui s’ouvre et nous rapproche de l’échéance de la création de notre Nouvelle Université dans un an."

Le projet de Nouvelle Université repose sur une administration repensée, réactive, plus proche du terrain et sur une coordination renforcée, pour que l’établissement puisse accomplir ses différentes missions au mieux.  

Dans cette perspective, le groupe de travail gouvernance s’est attaché à faire des propositions de nouvelles répartitions des compétences entre l’université, les pôles, les composantes et les unités de recherche avec l’objectif de rapprocher la décision des acteurs de terrain, de simplifier et gagner en réactivité et de conforter les expertises.
Sur la base de ces propositions, les fondateurs ont pris des arbitrages sur les volets suivants:
  • Contractualisation, pilotage et ressources humaines
  • Formation
  • Recherche et innovation
  • International
  • Qualité de vie universitaire.
Un cadre de gouvernance commun aux quatre pôles a également été arbitré par les fondateurs. Il permettra de garantir le bon fonctionnement de l’établissement dans son ensemble tout en laissant une certaine liberté à chaque pôle, pour tenir compte des différences "culturelles".