• Le 25 décembre 2017

Carine Bernault, vice-présidente à la réforme répond à nos questions sur les avancées du projet de nouvelle université après la réunion du premier comité de pilotage le 29 novembre 2017.

Carine Bernault
 

Après la réunion du premier comité de pilotage, que pouvez-vous nous dire de l'état d'avancement du projet ?

Cette réunion du comité de pilotage le 29 novembre a permis de faire le point sur l’état d’avancement du projet de nouvelle université à Nantes et d’échanger avec les représentants du CHU, de l’Inserm, de l’Ecole de design Nantes Atlantique, de l’Institut d'études avancées (IEA) mais aussi de l’État, de la Région et de la Métropole.

Il s’agit là d’un moment clé qui clôt l’étape de lancement et nous permet d’entrer véritablement dans la phase de co-construction de notre nouvelle université. La co-construction s’engage donc à la fois dans les pôles, sous l’angle du projet stratégique, et sur le chantier transversal de la gouvernance de la nouvelle université à Nantes. Deux documents, destinés à organiser ces chantiers, ont été soumis au comité de pilotage et sont désormais accessibles à tous sur le site dédié au projet de nouvelle université à Nantes.(en savoir plus)

Quelle sera la plus-value des pôles dans la nouvelle université ?

Les pôles sont au cœur du projet de nouvelle université à Nantes.

La transformation du modèle universitaire français qui est en cours, dont les fondements et les ambitions ont été décrits dans le document diffusé en juillet dernier, doit nous permettre d’améliorer la qualité du service public, au bénéfice des étudiants comme du personnel. La structuration en quatre pôles, rassemblant composantes et unités de recherche, nous permettra de mieux accomplir nos missions. Grâce à une très large délégation de pilotage et de gestion, les pôles seront en capacité de prendre les décisions les plus pertinentes, les plus adaptées à leurs spécificités. La décision se rapprochera donc de l’action, conformément au principe de subsidiarité. L’ESPE, du fait de son statut particulier, demeure une composante et n’intègre aucun de ces pôles.

Il faut ajouter que les projets stratégiques des pôles, qui sont désormais en cours d’élaboration, vont irriguer les réflexions sur le modèle de la nouvelle université à Nantes, chantier qui débutera après la tenue du Congrès, en avril prochain.

Le chantier gouvernance de la NUN est également lancé, en quoi consiste-il ?

Il s’agit de notre premier chantier transversal. Un groupe de travail, composé de représentants des étudiants et de l’ensemble des personnels, va définir les modalités d’organisation et de fonctionnement de la nouvelle université, dans le respect des principes posés dans le document de lancement en juillet dernier.

Concrètement, ce groupe s’attachera à la définition des grands principes de gouvernance de la nouvelle université à Nantes et de ses pôles mais il précisera aussi la répartition des compétences entre les différents niveaux de pilotage et de gestion de l’administration.

Les travaux menés dans ce groupe alimenteront également les réflexions en cours au niveau national dans la perspective de la modification du Code de l’éducation annoncée par le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation.