https://nouvelleuniversite.univ-nantes.fr/medias/photo/campus-loire-ciel_1605775840511-jpg
  • Le 19 novembre 2020
    false false

Suite au retour de l’État sur le plan d'actions NExT 2 approuvé mi-octobre par les instances, le travail se poursuit afin de proposer un plan d’actions plus approfondi début janvier 2021, avant le vote des statuts au printemps.

Le CHU, l’Inserm, Centrale Nantes et l’université ont approuvé mi-octobre le plan d’actions NExT 2 enrichi de nombreux amendements proposés par les instances de l’université dans le cadre d’une démarche confiée à la mission démocratie universitaire.
Ce plan d’actions a été envoyé à l’État qui a adressé début novembre sa réponse aux établissements fondateurs. "L’intégration d’écoles ou d’instituts" ainsi que "la place renouvelée de Centrale Nantes" sont clairement relevées. L’État nous invite également à revoir le calendrier proposé et à renforcer le document sur certains points concernant "la manière dont les établissements composantes s’inscrivent dans la stratégie de la future université" et "la structuration" de cette dernière.

"Ce que je retiens de ce courrier, c’est que l’État prend acte du fait que nous avons franchi une étape, explique Carine Bernault, présidente de l’Université de Nantes. Il nous pousse à continuer le travail que nous avons enclenché avec le CHU, l’Inserm, Centrale Nantes mais aussi l'école des beaux-arts, l'école d'architecture et l'IRT Jules Verne qui ont rejoint le projet. Les bases sont posées dans le plan d’actions. Nous allons préciser ces aspects, les développer avec nos partenaires, tout en sachant qu’une part du projet va effectivement trouver sa traduction dans les statuts, et qu’une autre part se concrétisera dans notre projet académique avec des projets en matière de formation ou la mise en place de graduate schools notamment. Nous allons également travailler sur un rétroplanning pour tenir compte de la demande de l’État, tout en continuant à impliquer la communauté universitaire comme nous l’avons fait jusqu’à présent."

Sur cette base, les futurs membres de Nantes Université continuent à échanger et envisagent les suites à donner, ce qui les amènera vraisemblablement à proposer un plan d’actions plus approfondi début janvier 2021, avant le vote des statuts au printemps.